Généalogie et Histoire en Pays Dolois

Quelques pages d histoire locale

Précédente
Accueil
Retour

 

 A travers les Registres paroissiaux

Anecdotes, événements
 

FAITS DIVERS d'après les anciens registres paroissiaux :

Chapelles.

La chapelle Saint-Jean de Hommeaux et celle de La Villeguillaume sont fréqucmment mentionnées à l’occasion de mariages.
Dans l‘église on cite les chapelles de Saint Etienne. de Saint-Jean, de Saint Julien, de Sainte-Anne. de Saint Christophe et du Rosaire.
Dans la visite de 1727, l’évêque de Dol ordonna de démolir au moins trois autels, faute d’entretien honnête. Il ne resta que le grand autel, ceux de Saint Julien et de Sainte-Anne et du Rosaire.

Chapelle Sainte Anne sur la grève

L’an 1747 les chandeliers de Sainte Anne sur la grève furent achetés par les soins de monsieur le recteur qui a pris cette chapelle sous sa protection aussi bien que son église, ils coûtèrent tous les six trente sept livres. Ainsi ils coûtèrent cinq livres de moins que ceux de la chapelle Sainte Anne de l’église, quoiqu’ils soient de même taille et de même matière.

Le tabernacle et la boiserie du grand autel y fut placée l’an 1751 ; elle coûta le tout ensemble mille vingt livres sans dorure.

Cimetière.

Me Jean de Lourmel. chanoine cl grand vicaire de Dol. interdit le cimetière pour querelles,  batteries et effusions de sang, le 18 janvier 1728, au sortir de la grand’messe ; il le réconcilia le 25 du même mois.

Constitution civile.

Une note nous apprend que la Constitution civile fut proclamée dans l‘église le 4 septembre 1791.

Décès à l'étranger

Écuyer Georges Melas sieur de la ville au feu par son mérite et sa bravoure Chevalier de Saint Louis mourut commandant aux sept îles le quinze de juillet 1740.

Ecole.

Ecuyer Pierre Joseph Eon , recteur de 1686 à 1706, avait acquis la maison et terre de La Courbauger, à La Croix-Blanche, dans le bourg, qu’ il donna par testament pour fonder une école de garçons, mais la  clause ne fut pas exécutée.

Église

L’an 1746 le lambry de dessus le chœur fut donné par vénérable et discret messire Jacques Aubry1 recteur de Saint-Broladre et la lampe. Le tout coûta 118 livres ,le lambry 100  et la lampe 18.

L’an 1746 les chandeliers de Sainte Anne furent achetés par h.h. Gilles Sibille Champ Menier prévault de l’autel sainte Anne. Ils coûtèrent quarante-deux livres six sols.

Le tabernacle et la boiserie du grand autel y fut placée l’an 1751 ; elle coûta le tout ensemble mille vingt livres sans dorure.

Enfeux.

On trouve dans l’église: celui des Hommeaux. dans le chanceau, celui de Carlac dans la chapelle du Rosaire, celui de La Jugandière et celui de La Potinais

Inondation

Le 29 juin 1751 a quatre heures du matin les étangs de la Baudouinays et celui vulgairement dit du milieu crevèrent. Les eaux furent si rapides qu’elles arrachèrent des montagnes, des pierres pesantes quatre a cinq tonneaux et les entraînèrent le long des Vaux ; elles enlevèrent une meule de moulin qui était en chantier quoiq’elle ne se rencontrât pas dans le gros de l’eau. ce qu’il y a de maisons depuis le Prieuré jusqu’à la Croix Thébault furent emplies d’eau à la hauteur de quatre pieds et demy ; auparavant il n’y avait aucune pierre dans les Vaux depuis les moulins et celles qui y sont aujourd’hui y ont été entraînées par le déluge.

Rosaire.

Il est question du Rosaire dans les registres à partir de 1650. Il fut établi le 2 juin 1647 par Fr. Jean Gaudion docteur en théologie, par permission du R.P. Jean de Sainte Agnès prieur du couvent de Dinan . Françoise de La Bouexière dame des Hommeaux avait donné 20 lvres pour l'achat du tableau qui rut fait à Rennes par le sieur Dominique de Montfort: Judes Corbin, sieur des Perrières. laissa environ 700 livres pour décorer l’autel. En 1765 on fit faire un retable qui coûta 500 livres et un nouveau tableau pour 100 livres.

Tabernacle.

Le 13septembre 1658 à l’occasion d’une visite épiscopale, on lit:
« Deffense sous peine de ... de mettre dans le tabernacle où est le Saint-Sacrement la  boette des saintes huiles, ni autre chose quelconque , que le ciboire, soleil et boetes d'argent où se met led.  Saint Sacrement. Robert évêque de Dol. »

Terres.

Les principales terres mentionnées sont: Les Hommeaux (Pierre de Ferrigat était seigneur des Hommeaux en 1481). La Villeguillaume Carlac, La Croix Ferrigat. La Jugandière La Potinais. La Sauvagère, L’Espinay, Le Vaugeffroy, La Cour-Baudouin.

Tremblements de terre.

"Nota que le 27 aoust 1614. jour St-Augutin, viron les cinq heures du matn, la terre trembla, qui nous espouvanta"

"Nota  que le 18 décembre 1617, viron les deulx heures après midy la terre trembla  comme elle  fist il y eult trois ans le jour Sainct-Augustin, comme est cy-devant marqué."

AD 35 :
27.08.1614,  folio 151 verso, le jour Saint-Augustin ; E dépot 101 , 1575-1645.
18.09.1617,  folio 167 verso, E dépôt 101

Prises de possession.

Jacques Aubry, prêtre de Saint-Malo, pourvu le premier novembre 1739, prit possession le lendemain. (+ 1748).

Joseph Marie Le Boulc'h, vicaire à Roscoff, pourvu en cour de Rome, prit possession le 2 mars 1751. (+ 1779).

 

Sources :
Ancien registres paroissiaux de Bretagne, abbé Paul Paris-Jallobert et AD 35.

 

mise à jour du site : 08-sept.-2009          Contact         retour accueil