Accueil ] Remonter ] A ] B ] C ] D ] E ] F ] G ] H ] I ] J ] K ] L ] M ] N ] O ] [ P ] Q ] R ] S ] T ] U ] V ] Y ]

 P

PAILLEUC,

?

EN 1513, A Carfantain, Amonnette BLANCHART, comme garde de Gilles PAILLEUC son fils, tient la métairie de Pont-Girouard, qui fut à Me Charles PAILLEUC, avocat, et depuis à Jehan PAILLEUC son fils.

PAISNEL, PAESNEL, PAYNEL, PESNEL

En 1478, Jehan PAESNEL à La Brousse en Epiniac. Jehan PAESNEL à La Paiesnelle en Mont-Dol,  Noble homme vivant noblement.

En 1480, à DOL, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, Jehan PAYNEL (60 livres de revenu) : porteur d'une brigandine, comparaît armé d'une jusarme.

En 1513, A Epiniac, Jean PAISNEL, sieur de Belle-Noë. Au Mont-Dol, Jean PESNEL possède la métairie noble de la Bégaudière.

PAYNEL.
D'or, à deux fasces d'azur, accompagnées de neuf merlettes de gueules, 4, 2, 3. (B.L.)

PALUELLE (De La) 

D’azur à trois molettes d’éperon d’argent, chacune à cinq pointes.

Famille, d’ancienne noblesse de Normandie, élection d’Avranches.

Seigneur de la Cotardière, paroisse de Pleine-Fougères, en 1580.

Louis de La Paluelle, seigneur de Launay-Morel en Roz-sur-Couesnon vers 1650.

PARC (DU) (ramage de Boiséon),

D'azur au chevron d'argent, accompagné de trois têtes de léopard d'or, qui est Boiséon, à la fasce de gueules brochant sur le tout.

Jehan DU PARC possède Les Près Jourdan en La Fresnais, en 1478. Vincent, vivant en 1555, épouse Jeanne LE ROUGE. Fondu dans Thomas, puis Kerscao. (PdC)

Sr dudit lieu et de Kergadiou, paroisse de Lanmeur, Sr de Mesguéau, paroisse de Plougaznou.

Réformations et montres de 1427 à 1543, évêché de DOL et Tréguier.

PARS,

De sable à trois fusées d'argent en fasce (armorial de l'Ars.).

Pierre, épouse en 1481 Catherine Paynel, dont : 1° Laurent, marié en 1511 à Guillemette Garabouët; 2° Jacques, monnayeur à DOL, marié vers 1513 à Aliette Le Gouz; Jean, député de Ploërmel en 1592. La branche de la Fontaine fondue dans Pinçzon. (PdC)

Réformations 1513, paroisse de Saint-Martin, évêché de Rennes.

Sr de la Guimondière, de la Fontaine et de la Douesnelière, paroisse de Saint- Martin des Vignes, Sr du Pas-aux-Biches.

PARTENAY (De), PARTHENAY,

D'argent à une croix pattée de sable. (GLB, 1668)

Près DOL, possédait la Chesnaye et la Cour de Ros, paroisse de Roz-Landrieux, en 1500; Françoise De PARTENAY en 1478.

En 1480, à Plerguer, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, les héritiers Geoffroy DE PARTENAY : défaillants.

En 1494, Guillaume De PARTENAY, sgr de Poinchy, maître d'hôtel du Roi.

En 1513, à La Nouaye, Julien De PARTHENAY, noble, sieur du Tertre, tuteur de ses enfants; Il y a procès pour raison du fouage prétendu sur la maison du Tertre, entre Julien De PARTHENAY, tuteur de ses enfants, sieur dudit lieu, et les paroissiens. A Roz-Landrieux, Louis De GUENEGUE et Clémence De PARTENAY sa femme possèdent la métairie de la Chesnaye et de la cour de Ros.

PAS (Du),

?

En 1480, à DOL, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, Robert DU PAS : porteur d'une brigandine, comparaît armé d'une jusarme.

PASQUIER,

?

Ancienne et notable famille doloise.

Marc Julien PASQUIER, avocat, sénéchal de DOL sous l'ancien régime, maire de DOL en 1790, juge au tribunal de district, + en 1803. Joseph PASQUIER Laforest, notaire, juge de paix, maire de DOL, + 1853.

PASQUO,

?

En 1478, A Plerguer, Hervé Pasquo et sa femme à Lano.

PEAN,

? d'argent à trois têtes de maures de profil

ou de sable à deux fasces d'or accompagnées de six roses d'argent 3, 2, 1.

En 1513, A Cuguen, Guillaume PEAN, receveur de la Roche-Montbourcher. A DOL, vers 1600, Gilles, sieur de la Corniglière X PELE Gilette.

PELE,

Très importante famille en Ille-et-Vilaine, l'un des patronymes les plus répandus.

Les PELE région de La Fresnais - Baguer-Pican. (notice)

Les PELE branche de Bonnemain. (notice)

Les PELE branche de Saint-Méloir-des-Ondes (notice)

PENNILEUC,

?

Olivier de PENNILEUC et Guionne de RES, sa compagne, fille de Jehan de RES, possède le manoir de Breignon, Plerguer, 1513.

PENSOU,

?

Dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL en 1480, à Plerguer, les héritiers Geoffroy DE PENSOU : défaillants.

PÉPIN ,

D'argent au pin de sinople, chargé de, trois pommes d'or, une bande d'azur brochant. (G. le B.)

Geoffroi, de la paroisse de Plesguen, anobli et franchi avant 1478.

Seigneur de la Coudraye, de Pontricoul, paroisse de Saint-Hélen, Seigneur de la Communaye, paroisse de Plesguen.

Réformations et montres de 1478 à 1513, paroisse de Saint-Hélen, Plesguen et Vildé-la-Marine, évêché de DOL. (PdC)

PÉPIN,

D'azur au chevron componné de sept pièces d'argent et de sable, accompagné de trois pommes de pin versées d'argent.

Devise : Fidelis dùm vivam.

D'azur au chevron componné de trois pièces d'argent, et de quatre de sable, accompagné de trois pommes de pin d'argent, 2. 1.

Arrêté du 9 Octobre 1668.

Maintenu par les commissaires en 1699, par arrêt du conseil et lettres patentes de 1745 et 1752, et par arrêt du parlement, de 1776; huit générations; réformations et montres de 1478 à 1515, paroisse De COMBOURG, évêché de Saint-Malo, Meillac et la Fontenelle, évêché de DOL, et Mouazé, évêché de Rennes.

Jean, lieutenant de Jean De PARTHENAY, capitaine du château de Landal, tué à la bataille de Saint- Aubin-du-CORMIER en 1488, père 1° de Jean, marié à Marie Vincent, auteur de la branche de Bellisle, qui a produit : un page du Roi en 1761, une fille à Saint-Cyr en 1764 ; un chef d'escadre en 1767 et un lieutenant des maréchaux de France à Ancenis en 1785; 2° de Guillaume, marié à Guillemelte Gaillard, auteur de la branche de Martigné, qui a produit un contrôleur à la chancellerie en 1632. Les srs du Gué et de Ponpiel, Ressor de Dinan, déboutés à la réformation de 1668. (PdC)

Sr de la Bouyère, paroisse De COMBOURG, Sr du Ponceau paroisse de Meillac, Sr des Fraimbaudières, paroisse de la Fontenelle, Sr de la Vieuville, paroisse de Mouazé , Sr du Bignon, paroisse de Bonaban, Sr de la Bélinaye, de Bellisle, de la Frudière, de LA NOE-Passay, des Thébaudières, de la Guerche et des Huguetières, paroisse de la Chevrollière, Sr de la Vieillemaison, du Prélambert, de Martigné, du Boisjean, de Servigné.

En 1513, A Saint-Helen, Gilles PEPIN, sieur du Pont-Ricoul, noble, fils de feu Pierre PEPIN.
 

 

Alias :  Pépin, sr de martigné :     Pépin vve Marcillé,

PERIER,

?

En 1480, à DOL, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, les héritiers de Pr. PERIER (60 livres de revenu) : défaillants.

PERILLOUX (Le), PERILLEUX (Le),

?

En 1478,  en Saint-Coulomb, Ollivier LE PERILOUX à Les Guetz.

En 1513, A La Fresnais, Philippe LE PERILLEUX possède la métairie du Boiscleret, qui fut à Jean et à Olivier LE PERILLEUX
successivement.

PESCHARD,

de gueules à la Bande d'or chargée de trois Roses d'azur, accostée de quatre Chouettes ou Chatshuans d'argent, deux de chaque costé. Ar. des 3. Decembre 1668. et 10. Avril 1669.

Charles Peschard, écuyer, sieur de Halouze, famille que l'on rencontre à Baguer-Morvan, Carfantain au XVIIe siècle.

Peschart, Sr du Tertre-Pourehassaye, de la Ville-Rolland , le Baron De BEAUMANOIR, de Rossac, de la Durantais, de LOURME-Bastelerais, Rr de Ploermel et Rennes.

PIEDEVACHE,

D'argent à trois pieds de vache de gueules, la corne d'or. (sceau de 1417).

Alias : "d'azur à trois écussons d'argent, au bâton de même brochant en bande sur le tout". (sceau de 1306).

En 1478, en Pleudihen, Guillaume Piedevache, sieur de Langouet, à Pellan.

En 1480, à DOL, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, les héritiers de Jehan PIEDEVACHE : défaillants

En 1513, A Pleudihen, Michel Piedevache, écuier;

PIEDOU,

?

En 1478,  en Roz-Landrieux, Ollivier PIEDOU à La Villejulienne.

PIGANNIERE, 

Originaire de Normandie, Vicomte d'Avranches.

De LA PIGANIERE s'appelait à l'origine CUDELOUP et était originaire de Ponts près d'Avranches où on trouve encore de nos jours les villages de La Piganière, Fumeçon, Guette et où vivait au 16ème siècle honorable homme Jean CUDELOUP dit Pigannière qui avait épousé vers 1575 - 1580 demoiselle Marguerite Philippes PIGANIERE. De LA PIGANIERE Louis, docteur en médecine, sieur de Neufville, en 1789.

Importante famille à Sains, seigneurs de la Villa.

PIGEART,

?

Ancienne et notable famille doloise.

En 1639, Julien Pigeart Sieur des Jardins, de la Villoust, docteur en médecine.

PIGEON,

?

Très importante famille notable région de Pleine-Fougères.

Mathurin Pigeon, avocat, demeurant à la Moignerie en La Boussac (Janséniste).

PLESGUEN (de),

D'argent à trois coquilles de gueules.

 

En 1478, Pierre de Plesguen à Le Prénormes en Pleudihen. Le Plessis au Chat.

PLESSE (De La),

D'azur à deux épées d'argent en sautoir. (GLB, 1668)

Sr dudit lieu, Sr de Saint-Mirel, paroisse de Plénée-Jugon, évêché de Saint- Brieuc.

René-François Timothée JUHEL de la Plesse, procureur syndic de la commune De DOL,

PLESSIX (Du),

d'argent au sautoir cantonné de trois quintefeuilles, une en chef et deux aux flancs, et d'une molette en pointe, le tout de gueules.

Arrêt du 22 Novembre 1670.Du PLESSIX, Sr de Ruëneuve, Paroisse de Ploùider, Evêché de Leon, Ressor de Lesneven.

En 1513, à Plesder, Guillaume  Du PLESSIX, sr dudit lieu, possède la métairie de la Coulombière.

PLUMAUGAT (De),

D'argent à trois bandes d'azur.

 

En 1478, en Carfantain, Briend de Plumaugat et sa femme possèdent Le Clos.

POILLEVÉ (POILEVE), (orig. de Normandie), PAILLEVE,

De gueules à la fasce d'argent, accompagné de trois gantelets de même.

De gueules à la fasce accompagnée de trois Gantelets, 2. 1. le tout d'argent.

Arrêté du 7 Novembre 1668.

Ancienne extraction, réformations 1668, huit générations ; réformations et montres de 1478 à 1515, paroisse de Saint- Meloir, évêché de Saint-Malo et Carfantain , évêché de DOL.

Poylevé, bourgeois De DOL, ratifie le traité de Guérande en 1381. Jean, vivant en 1428, père d'autre Jean, marié à Anne Rouxel. Maître Charles Paillevé possède une maison à Carfantain, en 1478.

Une famille de même nom en Normandie, qui a produit : Nicolas, archevêque de Reims, 1591, portait pour armes parlantes : de gueules à une tête humaine d'argent, au poil levé d'or. (PdC)

Sr de Trégueury, paroisse de Saint-Meloir-des-Ondes, Sr de Pontgirouard, paroisse de Carfantain, Sr de Pontdenieul, de Nozay, Sr de Villeneuve.

POILLY (De - Du ), POELY,

De sable à trois rais d'escarboucle bourdonnés d'or.

De sable à trois escarboucles d'or, 2. 1.

Du POILLY, Sr du Tertre-Martin, de Belle-Noë, du Païs de DOL, porte de sable à trois Escarboucles d'or, 2. 1. Arrêt du 25 Octobre 1668. (77-P TSL)

Extraction, réformations 1668, huit générations; réformations et montres de 1480 à 1513, dites paroisse, évêché de DOL.

Pierre, vivant en 1480, épouse Tiphaine De LANVALLAY. (PdC); Georges de POELY, né à Carfantin, l'un des gardes de Louis XIII, qui combattit vaillamment en 1621. Sr de la Baunche et de la Jugandière, paroisse de Cherrueix, Sr de Courtenval, paroisse de Baguer-Pican, Sr du Tertre-Martin, de Belle-Noë, du Pays de DOL. Sr De LAUNAY-Baudouin, Baguer-Pican, en 1650.

En 1478, Jehan de Poellec possède la Cour-Teuba en Baguer-Pican.

En 1480, à Baguer-Pican, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, Jehan DE POUELY de Cour-Tenbau : porteur d'une brigandine, comparaît en archer.

En 1513, à Baguer-Pican, Jean De POELLY possède la métairie de Cortenval. A Carfantain, Bertran De POILLY, à cause de Marie CHOUFFE sa femme, et Eustache VAUCLERC possèdent la métairie de la Basse-Brusleraye.

POILLEY (De),

Parti d'argent et d'azur, au lion léopardé de gueules, armé, lampassé et couronné d'or, brochant sur le tout. (GLB, 1668)

Ancienne extraction chevaleresque, réformations 1668, dix générations ; réformations et montres de 1427 à 1513, dites paroisse, évêché de Rennes.

Méen, témoin de la donation de la collégiale de Fougères à l'abbaye de Marmoutiers en 1096 ; Pierre, prisonnier en Angleterre en 1390, épouse Gauline du Hallay, dont : Payen, marié à Gervaise de la Feillée ; Geoffroi, échanson de la reine Anne en 1498. La branche aînée fondue dans du Bourgblanc ; la branche du Chalonge fondue dans Princey. (PdC)

Comte dudit lieu en 1636, paroisse de ce nom, Sr du Chalonge, paroisse de Saint-Georges de Reintembault, Sr de la Chaussée, paroisse De PARTHENAY, Sr de la Cocheraye et de Landécot, paroisse de Saint-Étienne en Coglez, Sr de Saint-Hilaire.

POINÇON,  

D'azur, au chef d'argent, chargé de trois têtes de chat de gueules. (d'après un cachet)

Ancienne famille bourgeoise De DOL ayant ses origines à Vildé Bidon, fixée à DOL de Bretagne puis va s'établir dans la région de Rennes. Sieurs de la Blanchardière, associe ce lieu dit a son patronyme : Poinçon de la Blanchardière début XIX ème siècle. Une branche alliée au baron d'empire Jan de la Hamelinaye, autorisée par décret du 5 janvier 1853 à ajouter à son nom celui de la mère. Poinçon de la Blanchardière-Jan de la Hamelinaye.

 

POIRIER,

?

En 1513, à Carfantain, Philippes POIRIER tient la métairie de l'Épinay.

POITEVIN (Le),

Très importante famille notable en pays de DOL. Sieurs de la Crochardière, de Villenoël, Grichaux, etc ... originaires De DOL, fixés à Saint-Coulomb.

POITEVIN (Le), sr des Alleux,Ressor de Dinan.

D'argent a trois losanges de sinople posés 2 et 1 (arm. 1696).

PONT (DU), PONT

?

En 1478, Pierre Du Pont possède Le Breil en Baguer-Pican. Raoul Du Pont possède la Villejehan en Baguer-Pican.

Pourrait être : Du Pont, Sr de Leschilly, Rr de Rennes, porte d'argent à la fasce froncée en forme de pont de sable, chargée au milieu d'une molette d'or, accompagnée de trois roses de gueules, 2. 1. Ar. du 9. Novembre 1668.

En 1480, à Roz-Landrieux, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, Guillaume DU PONT : défaillant.

En 1513, à Trebedan, Jeanne JOHAN, veuve de feu Renaud PONT, et Marie PONT, femmes nobles, possèdent la maison noble de la Morinaye

PONTCOLON,

?

EN 1513, Au Mont-Dol, Noble homme Colas De PONTCOLON possède rotures. A Saint-Méloir, Colas de PONTCOLON tient une maison et trois journaux roturiers.

PONTGEROUARD (De),

?

On connait en 1170 Thomas de Pontgérouard qui avait pour frères Alain et Hamon. et qui était entré dans l'importante famille des BADERON.

Le lieu dit de Pontgérouard est à l'est du bourg de Carfantain et auprès du Guyoul.

PORCARO (De),

De gueules au héron d'argent.

Arrêté du 17 Janvier 166x (87-P TSL)

Sr dudit lieu, et de Scitz, de la Landelle, de Maupas, de la Garenne, paroisse de Guer, Evêché de Saint Malo, Ressor de Ploermel,

PORCON (De),

D'or à la fasce d'hermines, accompagné de trois fleurs de lys d'azur (sceau 1392).

D'or à la fasce d'hermines , accompagnée de trois fleurs-de-lys d'azur, 2. 1.

Arrêté du 3 Décembre 1668.

Ancienne extraction chevaleresque, réformations 1668, sept générations ; réformations et montres de 1428 a 1513, dites paroisse, évêché de Saint-Malo, Rennes et DOL.

Olivier, compagnon d'armes de du Guesclin en 1360; Jean, vivant en 1428, épouse Jeanne de Saint-Brice. La branche aînée fondue en 1556 dans la Marzelière. Le Sr de la Chesnaye, paroisse de Saint-Martin-des-Vignes, débouté à la réformation de 1670. (PdC)

Artur de Porcon et sa femme possèdent Les Carrées, Lessay, en Cherrueix, en 1478. Sr des Carrées, de l'Essais, paroisse De CHERRUEIX, en 1513.

Sr dudit lieu, paroisse de Saint-Meloir-des-Ondes, Sr de Bonnefontaine et du Vivier, paroisse d'Antrain, Sr de la Cherbaudière, paroisse de Saint-Hilaire-des-Landes, Sr du Fail, paroisse de Saint-Étienne-en-Coglez, Sr de Monthorin, paroisse de Louvigné, Sr de Broys, de la Harcherie, de Saint- Georges, de la Branche, paroisse de la Selle.

En 1480, à Saint-Meloir-des-Ondes, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL,  François DE PORCON (50 livres de revenu) : défaillant.

En 1480, à Plerguer, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, Maître Bertrand DE PORCON : défaillant.

En 1480, à Pleine-Fougères, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, François DE PORCON : défaillant.

En 1513, au Mont-Dol, Gilles De PORCON, sieur dudit lieu, possède rotures.

PORT (Du),

?

En 1480, à Baguer-Pican, dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL, Pierre DU PORT DU BREIL (100 livres de revenu), remplacé par son fils Raoul : porteur d'une brigandine, comparaît en archer.

PORTES (Des)

?

A Miniac-Morvan,, Evêché de DOL, en 1513, Thomas DES PORTES tient la métairie des Portes.

Dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL en 1480, à La Boussac, les héritiers Alain DES PORTES (30 livres de revenu) : défaillants.

POULAIN de TRAMAIN,

D'argent au houx arraché de sinople au franc canton de gueules chargé d'une croix dentelée d'argent.

Vaudoré et La Haye, moyenne et basse justice, en 1780, à M. Poulain de Tramain.

Poulain ou POULLAIN, sr de la Villesalmon, paroisse de Coëtmieux, — DU VAL, paroisse de Plestan, — du Pontlo, paroisse de Plourhan, — de la Hazais, paroisse de Planguénoual, — De MAUNY, paroisse de Landéhen, — de Quéféron et de Gautrel, paroisse de Maroué, — DU VALmartel, — de Tramain , — de Trémaudau , paroisse de Plestan , — De LAUNAY, — De LA NOE,— de l'Isle, — de Bohéas, — du Tertre, — de la Villecaro, — de la Bagottais, — de Kerbriant, — De BEAUMANOIR, — de Saint-Père, — de la Cour, paroisse d'Andel, — de la Coste, paroisse de Saint-Julien , — du Chesnay, — de la Villegonan, — des Dinvées, — de Kerolain, — de la Maignerie, — de la Chaussière , — de Boisgoûrd, — de la Villemorin, — du Reposoir, paroisse d'Hénanbihan, — de Goasantret, — de Kerautret.
Ancienne extraction chevaleresque, réformations 1669, dix générations, et maint. à l'intendance en 1712; réformations et montres de 1459 à 1535, paroisse de Trémuzon, Coëtmieux, Plestan, Plourhan et Planguénoual, évêché de Saint-Brieuc et DOL.
Jean, archer dans une montre de 1356; Jean, rend hommage au vicomte De ROHAN en 1396; Rolland, époux de Denise Hus, prête serment au duc entre les nobles de Lamballe en 1437 et fait son testament en 1449; Jean, fils des précédents, marié à Perrine de Créhen, auteur de toutes les branches de cette famille, qui a produit : Guillaume, capitaine des ordonnances de la reine Anne en 1500; Guillaume, chevalier de l'ordre et gentilhomme de la chambre du Roi en 1620; un major garde-côtes de la compagnie de Matignon au combat de Saint-Cast en 1758; une fille à Saint-Cyr en 1780, et un maréchal de camp en 1791. Le sr de Keraudy, débouté à l'intendance en 1699.

En 1513, à Coesmieux, Jean POULLAIN, écuier, sieur de la Ville-Salmon, fils de Jean; Messire Guillaume POULLAIN, possède les métairies de la Ville-neuve, celle qui fut à Mathelin De LESCOUET, noble personne, et celle de la Bouglière.

PREVOST (Le), LE PROVOST ou Prevost,

D'argent au sautoir de gueules engreslé de sable, cantonné de quatre testes de maure de sable de profil, tortillées d'argent.

Ar. du 24. Novembre 1668.

Seigneur de Murs-Fille, paroisse de Saint-Helen, en 1500.  Sr de la Saulaye, de la Touraudais , de la Forestrie , de Beaubourg, Rt de Dinan et Rennes.

En 1478, Jehan LE PROVOST à la métairie du Coulombier, celle du Moulin Farnel en Miniac-Morvan et y a métayer.

En 1513, à Pleudihen, Henrye LE PREVOST, noble dame des Murs. A Saint-Helen, Noble demoiselle Henrye LE PREVOST, dame des Murs, fille de Guillaume LE PREVOST, possède la maison des Murs. A Carfantain, La métairie du Clos autrefois appartenant à Allain LE PREVOST et depuis à Briand De PLEUMAGAT, sieur de Treveleuc, et laquelle fut acquise par feu Maistre Thomas JAMES évesque de Dol, de laquelle il fonda son obit. A Yllifau, Jeanne LE PREVOST tient la métairie de Collan.

PROVOSTE (De LA),

d'argent à trois bandes de sable.

En 1513, A La Chapelle-Saint-Samson, Olivier De LA PROVOSTE, sieur de Coutance.

PRUD’HOMME, ou PRODHOMME.

Fascé d'azur et d'argent de huit pièces, la première fasce chargée d'une étoile d'or. (B. L.)

On trouve Pierre PRODHOMME, Sr du Planteix, paroisse de La Boussac, du Bois-Robin (Boaisrobin) , paroisse de Cherrueix, et du Chanel, paroisse de Saint-Georges-de-Gréhaigne, employé aux réformations et montres de 1478 à 1480, père de Jeanne, mariée à Guillaume Le Saige; Jamet, Sr de la Bretonnière et des Places, paroisse de Pacé, fils Jamet et Tiphaine de Mellon, employé à la réformation de 1513. (PdC).

Pierre, greffier en chef aux comptes en 1631. Sr de la Papinière,  de Langle. (Protestant, en 1788).

Dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL en 1480, à La Boussac, Pierre PRODOMME de Boisrobin (40 livres de revenu) : porteur d'une brigandine, comparaît armé d'une jusarme.

Dans la liste des feudataires (teneurs de fief) des Evêchés de Saint-Malo et DOL en 1480, à Saint-Georges-de-Gréhaigne, Geoffroy PRODHOMME : défaillant, Macé PRODHOMME : défaillant.

 

 

 

© HistogenDol _ Pele M. _ 04-2010

Dossiers établis en relation avec la base histogendol. Toutes contributions pour améliorer et augmenter ces pages seront les bienvenues.